Journal n°1

LE JOURNAL DE L'AVEN DE NOEL

n° 1 - Novembre 1994

EDITORIAL

Il y a un peu plus d'un an, naissait l'A.R.S.P.A.N.
Que s'est-il passé pendant ces quelques mois ?
L'objectif de ce journal annuel est de vous le raconter.

Et comme les fondateurs de l'association s'y sont engagés, il sera diffusé à toutes les personnes adhérentes à l'A.R.S.P.A.N. ou ayant laissé leur adresse sur une fiche de visite de l'aven de Noël, ainsi qu'à tous les clubs du C.D.S. 07.

Vous trouverez :

  • un résumé des différentes actions menées depuis un an par l'association pour sensibiliser les spéléos et non-spéléos à la protection des cavités.
  • une statistique extraite des renseignements portés sur les fiches de visite,qui apporte de précieuses informations sur la fréquentation de l'aven de Noël
  • les dernières nouvelles sur l'état des recherches et les règles d'utilisation de l'aven
  • les échos du père Noël.

Enfin, en vous souhaitant une bonne saison spéléologique pour 94-95, l'A.R.S.P.A.N. vous demande de faire connaître son action tout autour de vous et ainsi de participer à la diffusion des idées sur la protection et la sauvegarde d'un milieu qui nous est cher, le milieu souterrain.

BICHON

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES ECHOS DU PERE NOEL

Toutes les escalades réalisées dans la galerie principale et la galerie supérieure se sont avérées vaines...
Il s'agit de cheminées d'équilibre, dommage !!!

L'association de recherches spéléologiques et de protection de l'aven de noël étant créée, voici son adresse :

A.R.S.P.A.N.
Mairie de Bidon
07700 BIDON

et ce n'est pas du bidon ! ! !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFORMATIONS CONCERNANT L'UTILISATION de L'AVEN

L'aven de Noël est ouvert à tous les spéléologues.

Un accord d'utilisation du réseau souterrain a été signé entre la mairie de St Marcel d'Ardèche (propriétaire), la mairie de Bidon, les inventeurs et l'A.R.S.P.A.N.

De cet accord, il résulte que l'A.R.S.P.A.N. doit établir un règlement d'accès à la cavité mentionnant notamment l'obligation aux visiteurs du réseau de justifier une assurance "frais de recherche et de secours en milieu souterrain".

La porte élimine les risques de jets de pierre dans la cavité située dans la réserve des gorges de l'Ardèche et limite les effets du courant d'air crée par la désobstruction de l'entrée.

Vous prenez rendez-vous avec l'A.R.SP.A.N. au 04.75.xx.xx.xx

Evitez de vous y prendre à la dernière minute...

La fiche, qui vous sera remise, remplie après l'exploration nous permet de vous impliquer dans notre souci de protection.

N'oubliez pas de la rendre...

Bonne Spéléo à tous

Jean-Michel & Gérard

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES ECHOS DU PERE NOEL

  • Recherchons documents photographiques sur l'aven de Noël et la protection pour exposition A.R.S.P.A.N.
    Envoyer vos doubles à l' A.R.S.P.A.N.... par avance merci.
  • Vous qui avez une expérience ou bien seulement de bonnes idées sur la protection n'hésitez pas à nous les faire partager en nous contactant.
  • Il reste encore quelques autocollants au logo de l' A.R.S.P.A.N. à vendre (10F)
  • Une brochure sur la protection de l'aven de Noël existe. Demandez là...
    Une traduction en anglais et en allemand est en cours de préparation.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ACTIONS DE L'A.R.S.P.A.N.

Depuis sa création, l'A.R.S.P.A.N. multiplie les actions de prévention et de sensibilisation à la protection des cavités. Elle était notamment présente au congrès national de Montélimar (29,30,31 Mai 1993) où elle a obtenu le prix du meilleur stand associatif pour son dynamisme et son travail sur l'aven de Noël.

Présente depuis deux ans à la fête votive de Bidon (fin août) elle a permis aux spéléos, mais surtout aux non-spéléos, de découvrir ce patrimoine souterrain dont ils ignorent souvent l'existence et la richesse...

... et par ce fait, de les sensibiliser à sa fragilité, nécessitant une protection efficace.

Enfin l'A.R.S.P.A.N. a tenu aussi un stand au festival de l'Essonne (Yerres 91) touchant de cette manière les spéléos d'Ile de France.

Protèger, c'est aussi éduquer...

Annie

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A.R.S.P.A.N. & STATISTIQUES

Après quelques déboires informatiques, voilà les premiers résultats de notre enquête sur la fréquentation de l'aven de Noël.

Elle concerne les fiches de visite sur la période du 01 Avril 92 au 01 Juillet 94.

Nous avons reçu 170 fiches (~75 % des fiches données sont revenues).

Voilà les résultats suivant qui en découlent :

  • nombre moyen de spéléo par visite : 4 , 8

(il faudrait se situer en dessous de 4, on rencontre encore trop souvent des groupes de 10 personnes, ce qui implique attente et dégradations)

  • temps moyen passé sous terre : 8 h 53

(il faut penser à prévoir de la lumière et des pellicules photo pour 8 heures)

  • présence simultanée d'un autre groupe : 26 %

(réservez à l'avance afin de répartir les visites, évitant ainsi le surnombre)

  • motif de la visite :

  • le balisage gêne-t-il les prises de vues ?


  • cette mesure de protection vous semble-t-elle efficace ?


  • le balisage vous semble...


  • la présence d'une porte vous paraît...


REMARQUES & CONCLUSIONS :

Il semble clair que l'aven de Noël est une cavité fréquentée pour le plaisir des yeux de tous et de chacun (objectifs principaux : promenade & photo). A ce titre, une majorité des spéléos semble convaincue que des mesures de protection sont nécessaires et que la présence d'une porte ne gêne en aucun cas les visites...

Pour le balisage et les prises de vues nous étudions actuellement des solutions (fil de clôture, cordelette de plongée,...).

Enfin je crois qu'il advient à chacun de nous "consommateur de rêve et de beauté" de trouver, voir d'améliorer, des mesures de protection agréables et efficaces, en n'oubliant pas que la pire des contraintes serait de voir tout cela détruit.

Merci à vous tous

Christophe

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger le journal n°1 (pdf)